By Vision Max Services | June 16 , 2019 | 01
Crédit: Facebook.

C’est à la suite d’un marathon parlementaire de 19 heures que les députés de l’Assemblée nationale ont adopté le projet de loi 9 sur l’immigration. Un peu après 4 h, dimanche matin, le projet de loi du ministre Simon Jolin-Barrette a été adopté à 62 voix contre 42.

Quand il a pris la parole à la suite de la plénière, un peu avant 2 h, le ministre Jolin-Barrette a affirmé qu’il aurait souhaité adopter ce projet de loi de façon régulière et non pas d’avoir recours la procédure législative d’exception. On modifie le système d’immigration dans l’intérêt public, parce qu’il faut faire en sorte d’avoir une immigration arrimée aux besoins du marché du travail, a-t-il déclaré.

Le travail en silos, c’est terminé. On va travailler au gouvernement du Québec avec tous les ministères de façon à faciliter la vie des personnes immigrantes afin de faciliter leur immigration au Québec, a indiqué le ministre Jolin-Barrette, qui soutient que son projet de loi fera passer de 36 à 6 mois les délais de traitement des demandes d’immigration.

La députée de Saint-Henri–Sainte-Anne, Dominique Anglade, n’est pas de cet avis. La porte-parole libérale en matière d’immigration a qualifié le projet de loi 9 d’« inhumain » et d’« antiéconomique ».

“Le ministre de l’Immigration n’a jamais été en mesure de nous expliquer pourquoi il a abandonné 18 000 dossiers” dans le cadre du Programme régulier des travailleurs qualifiés (PRTQ) géré par Québec, a affirmé Mme Anglade.

Ce qui a fait changer le gouvernement, c’est la Cour. Il a fallu que les tribunaux s’en mêlent pour le faire bouger , a-t-elle ajouté.

Dominique Anglade a ajouté que la Loi visant à accroître la prospérité socio-économique du Québec et à répondre adéquatement aux besoins du marché du travail par une intégration réussie des personnes immigrantes comporte des failles qui va l’amener devant les tribunaux.

Mais le gouvernement continue, persiste et signe, a ajouté la députée de Saint-Henri–Sainte-Anne.

Pour toutes ces raisons, pour une image du Québec qui va être ternie, ma formation politique se lèvera pour voter contre ce projet de loi.

Dominique Anglade, porte-parole de l’opposition officielle en matière d’immigration

Le porte-parole en matière d’immigration de Québec solidaire, Andrés Fontecilla, a salué la volonté de mieux franciser les immigrants et de mieux les accompagner, mais a critiqué l’aspect « économiciste » de ce projet de loi d’arrimer à tout prix les immigrants aux besoins du marché du travail.

De plus, il a relevé que le ministre n’a jamais été en mesure, au cours du débat sur le projet de loi 9, d’expliquer pourquoi il veut imposer des conditions à la résidence permanente des immigrants.

« Ce n’est pas la bonne façon d’inciter les immigrants à venir s’installer ici. Ce n’est pas comme ça qu’on accueille l’immigration. Nous voterons contre [le projet de loi] et continuerons de dénoncer les dérives qu’il peut occasionner », a indiqué le député de Laurier-Dorion.

Source: Radio Canada

Horaires


Lun-Ved 09:30 AM to 6:00 PM & Sam 10:00 AM to 5:00 PM